#LesAguerrisChallenge

Retour sur le défi photo
lancé sur les réseaux sociaux à l’occasion de la
Journée Internationale du Cancer de l’Enfant 2019

Ce fut un vrai succès : nombreuses publications et partages, commentaires chaleureux… Ce n’était pas si simple et cette action a suscité de belles discussions sur le Forum des Aguerris !
Voici réunies toutes les publications et quelques commentaires.

Amélie

1997
J’ai 8 mois. À l’âge de 3 mois, on me découvre un cancer tératome cervical. Le combat a été long entre chimiothérapie et opérations.

Aujourd’hui, à l’âge de 21 ans, malgré une perte d’audition à cause de la chimiothérapie, les malaises et les douleurs neuropathiques qui sont les séquelles du cancer je suis en couple avec un homme qui me soutient dans toutes ces épreuves, tout comme ma famille, et je suis devenue maman d’une petite fille le 11.10.2018. Moi qui pensais ne pas pouvoir avoir d’enfants à cause des traitements contre le cancer, c’est une belle revanche de la vie et j’aime la vie.


Bernard

1966
J’ai 13 ans et je reviens d’une colo à la neige. J’ai une pêche d’enfer et pourtant, dans un an, je vais sentir un gros ganglion indolore sous mes doigts, présent dans ma joue gauche qui va se trouver être ce que l’on appellera plus tard un sarcome.

2005
J’ai 53 ans. Je suis jeune retraité et je reviens d’un périple en 4/4 à travers l’Australie avec ma femme. Malgré des séquelles dues à la radiothérapie qui m’ont obligé à manger de la bouillie pendant un certain temps et qui ont blessé mon côté narcissique, j’ai pu mener une vie presque normale en contournant certains obstacles et je ne regrette rien à part les photos sur mon mauvais profil.

Catherine

Ce 15 février était la Journée Internationale du Cancer de l’Enfant (International Childhood Cancer Day) pour laquelle notre association préférée proposait un Challenge Photos.
Je pensais pouvoir proposer une p’tite publication. Rien de plus normal, me direz-vous ! Je suis une Aguerrie. Je fais partie du Conseil d’Administration de l’Association. Et puis je gère le Forum avec Sabine. Et puis en plus j’accompagne les personnes atteintes ou guéries d’un cancer à travers la Pédagogie Perceptive… 
Et voilà que devant la seule photo que j’ai de moi pendant ma maladie (allongée sur mon lit d’hôpital avec ma maman à mes côtés) me laisse mal, mal, mal quand je la regarde. Totalement impossible pour moi de la diffuser sur les réseaux sociaux, y compris le nôtre ! Et de me dire que des années après ce foutu cancer, il y a peut-être encore au-dedans de moi des choses pas très claires, des choses pas si faciles à gérer. Des choses à travailler encore…
Mais je tenais quand même à vous dire ceci :
Merci pour vos nombreux témoignages ! Sachez que je les ai tous lus très attentivement. Si vous saviez à quel point ils me touchent ! Vous êtes tous admirables, beaux, sympas. De vrais Aguerris quoi ! Authentiques, courageux, joyeux, attachants. We’re the best et tout au long de nos vies !
Au plaisir de vous rencontrer ici ou là, un jour ou l’autre ! Mes plus douces pensées pour Philippe, qui vit toujours dans mon cœur.
Je vous embrasse.(Ostéosarcome du fémur gauche à l’âge de 9 ans + métastases aux poumons + amputation, traitée à l’IGR de Villejuif il y a bientôt 46 ans.)

Cécile

En 1992, à l’âge de 16 ans, j’ai sarcome d’Ewing à l’aile iliaque droite.

Aujourd’hui, j’ai de la chance, je marche avec mes trois jambes. La troisième, c’est ma béquille. Malgré les séquelles, j’ai de la chance, je marche.
Je croque la vie à pleine dents et toujours avec le sourire.

Célia

Parce que je dois aller au bout des choses … et non sans difficulté je le fais aujourd’hui …
2003
J’ai 14 ans, annonce d’un rhabdomyosarcome très avancé.. Direction l’Institut Gustave Roussy accompagnée de ma plus fidèle Maman… À deux, démarre alors une longue bataille… Sur la photo mon Noël avec Tia ma petite chienne que j’ai eu très proche de l’annonce de ma maladie et qui fut au combien importante pour moi. J’en profite pour lui dédier aussi cette photo. En effet, cette chienne exceptionnelle nous a quitté fin 2018.

2019
Toujours présente et me voici dans une pièce de musique… J’ai maintenant 30 ans mariée à un homme extraordinaire,Stéphane, qui a été des plus compréhensif à des moments où j’en avais le plus besoin.. Maman d’un toutou loup blanc et d’un fauve noir (pensée à Maya).. à défaut de ne pouvoir avoir de bébé à moi suite notamment aux traitements…
J’apprends depuis peu la basse. La musique a toujours été pour moi une échappatoire. Pensée à Björk et Chef Coyotou.
Un autre aspect difficile : depuis un an, j’ai déclaré un lymphœdème du membre inférieur droit. Conséquence de la radiothérapie inguinale très puissante de l’époque. Il faut vivre avec au quotidien entre kiné et cure. On avance malgré tout.
Parce qu’il est important de témoigner, et peut être dans l’espoir de donner un sens à tout cela, aujourd’hui voici ce post. Je le fais pour eux, pas pour moi. Pour ces enfants qui se battent au quotidien. Il me reste deux ou trois photos de cette période difficile.
Merci également à ceux qui m’ont entouré durant cette période. Ils se reconnaîtront, eux qui ont vu en moi Célia, juste Célia .
Ceux qui apprennent cet événement de ma vie à travers ce post sauront je l’espère respecter ma discrétion à ce sujet au quotidien.

Cindy

2005/2006
Dur combat contre un rhabdomyosarcome à l’âge de 15 ans, chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie… Je n’oublierai JAMAIS l’équipe du centre Oscar Lambret de Lille qui m’a sauvé la vie ❤️ Je n’ai pas de mots pour exprimer combien je leur dois…

2019
En parfaite santé. Pendant toutes ces années, j’ai eu le temps de mener de belles choses et projets qui me tenaient à cœur: des voyages (Île de la Réunion, Île Maurice, Espagne, Italie, Croatie, Turquie…) et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, réussite au concours de professeur des écoles, obtention du Master, mariage et actuellement en projet bébé (avec FIV suite aux traitements)
Si tu m’entends fichu cancer, je suis fière de t’avoir mis K.O et même si j’ai encore du mal à en parler, si fière d’avoir mené ce combat si éprouvant.
Merci à tous ceux qui ont participé au fait que je suis encore là aujourd’hui pour vivre ma vie tout simplement : les médecins et tous mes proches qui se sont battus avec moi.
Aujourd’hui si je poste c’est en pensant aux enfants, ados et même adultes qui mènent actuellement ce combat, à leurs proches et j’ai envie de leur dire tenez bon, battez-vous et ne lâchez jamais !! Soyez forts ! 💪 Je vous envoie des tonnes d’ondes positives.

C.-E.

Malgré les séquelles et les pépins inhérents aux traitements, après 47 ans je vis normalement et… Je cours !
Entraînements, petites ou grandes courses, je remercie Marie mon accompagnatrice sans qui je ne pourrais réaliser tout ça ! Vive les amis, vive la famille et VIVE LA VIE !

Clara

Ce 15 février était la journée internationale du cancer de l’enfant, Les Aguerris ont proposé un challenge photo, simple en apparence. Mais j’ai mis 3 jours à publier.

Avril 2013
Leucémie aiguë lymphoblastique B, pancréatite aiguë en réaction à une chimio, diabète de type 1 consécutif. Deux ans de traitements, l’impression de ne pas avoir eu d’adolescence. Période lycée ponctuée de séjours à l’hôpital, mais je m’accroche et je décroche mon bac en 2016 avec une année d’avance : miraculeux disent les oncologues.

Strasbourg : Foyer Étudiant Catholique, Orchestre Universitaire de Strasbourg : de quoi refouler les craintes, la fatigue, les soucis de mémoire, l’impossibilité de se concentrer plus de 20 minutes.

Février 2019
Impossible de mettre une photo de moi seulement, ma vie actuelle se résumant en un mot : DUMI (diplôme universitaire de musicien intervenant).
Je ne combats plus le cancer, mais la charge mentale due au diabète, ajoutée à celle de la formation ainsi que les effets à long terme de la chimio. Malgré tout je suis heureuse, extrêmement bien entourée et je vis ma passion ! (photo : La Huitième Chaise, cabaret de l’Institut de Formation des Musiciens Intervenant )

David

2002
J’ai 14 ans, j’ai un cancer lymphome B soigné par chimiothérapie.

Aujourd’hui, j’ai 31 ans. Malgré les problèmes et les séquelles, je suis là. Toujours aussi proche de la nature et des animaux. Une famille et des amis qui sont là au quotidien et que je ne remercierai jamais assez ❤️. Je suis parrain de deux merveilleuses petites filles (Sigrid et Elyne 😍❤️) qui me donnent le sourire chaque jour qui passe.
Je suis là, je vis au jour le jour et profite de chaque instant présent. J’aime la vie.

Emeline

1997
Lymphome de Burkitt. Je perds mon innocence et apprends la valeur de la vie. Les ganglions sont atteints, puis le foie, les méninges. Je perd la vue quelque temps. Je guéris, je rechute… Mes proches sont très présents, mes rêves sont grandissants. Mon rêve : les animaux. Je suis déscolarisée mais peu importe : je continue à lire tout ce que je peux apprendre sur eux. Et en plus il y a Arc-en-ciel 🌈. 
Je suis différente et alors! 
J’ai guéri.
Pensée à mes petits camarades de service qui n’ont pas eu ma chance.

20 ans plus tard, j’enchaîne des tonnes de vies. Toutes celles que je n’ai pas eues. Je ne serai probablement jamais maman a cause de la chimio. Mon adolescence est difficile je suis très loin de leur réalité et je ne l’accepte pas. C’est mon fardeau pour m’être battue. Je sais se que je ne serai jamais mais je sais aussi ce que je suis.
Soigneur animalier, j’ai été maman de loup, d’ours, de renard, chat, chien rapaces… Merci je vous devez bien ça!
J’ai envoyé des milliers de gens en l’air en étant attractionniste. 
J’ai vaincu mon enfermement et mon mal être en devenant animatrice. Maintenant c’est à moi de leur apprend le prix de la vie.
Aujourd’hui je suis auxiliaire vétérinaire et animatrice. 
Mon passé est mon avenir et j’en suis fière.

Gabriel

31 Octobre 2015
En pleine deuxième année de CAP Cuisine, je suis diagnostiqué pour un ostéosarcome du fémur distal gauche, tumeur de 15 cm.
8-9 mois de chimiothérapie via methotrexate, cisplatine et doxorubicine, 4-5 mois de fauteuil roulant avec une interdiction totale de poser le pied au sol par peur que l’os casse vu le peu de fémur restant qui me permettait de tenir debout. 
Étant passionné par la cuisine je continue à me battre pour « assister » à certains cours directement après mes séances de chimiothérapie. Aller voir mon ancien chef travailler dans la cuisine et lui donner un coup de main me faisait me sentir bien.
28 mars 2016 : opération de la jambe avec une prothèse massive remplaçant une partie du fémur, l’articulation du genou et un peu de tibia, résection d’un muscle des quadriceps, l’opération est un succès et je peux commencer à faire quelque pas deux jours plus tard.
Mai 2016 : je passe mes épreuves de cuisine, anglais, histoire, etc… pour valider mon CAP de cuisine (poste de travail aménagé avec un commis qui me portait chaque chose « lourde » à mon poste et temps de repos si souhaitais)
Juin 2016 : Obtention du CAP avec 14 de moyenne générale (Ne jamais rien lâcher !)
Juillet 2016 : fin des chimios et je continue quelque séances de kinésithérapie.
Août 2016 : je décide de ne pas me laisser aller et me met à chercher du travail au vu de l’obtention de mon diplôme et me dirige en région parisienne.
Novembre 2016 : Obtention d’un CDD de commis de cuisine à l’Hôtel Scribe 5 étoiles, CDD se transformant en CDI, puis de commis à Demi chef de partie.

Samedi 16 février 2019
Je boîte toujours, j’ai une loooongue cicatrice sur la jambe, aucun retour de maladie à l’horizon, j’ai mon travail, mes amis et ma famille qui m’ont soutenu sont toujours présents, et je vis ma meilleure vie.
Certains perdent leur jambe, certains perdent la vie, je n’ai perdu qu’un morceau d’os et un muscle alors de quoi pourrais-je me plaindre ?
Ne vous laissez jamais abattre par les événements malheureux qui peuvent survenir dans votre vie ou celle de vos proches, soyez près d’eux, faites les rire, ne les morfondez pas dans cet horreur mais riez-en.
Je suis un aguerri, je suis simplement en vie.

Hermelea

J’ai 17 ans, un avenir que je me trace et le temps se suspend pendant plus d’un an.
Ostéosarcome de l’humérus : chimio, chirurgie, infections pulmonaires, septicémie…
Pendant cette parenthèse, j’ai souffert, oui, mais j’ai aussi rencontré des personnes extraordinaires : médecins, soignants, patients, bénévoles et les clowns du Rire Médecin. Des jours sombres mais aussi remplis de joie ! Quel paradoxe !

Aujourd’hui, j’ai 42 ans, malgré tout ce qu’on m’a injecté, j’ai deux magnifiques filles, je suis entourée par ma famille et par des amis extras, et malgré la douleur quotidienne et les conséquences physiques qui bouleversent aujourd’hui mon avenir professionnel, je veux voir le bon côté de la vie !

Ingrid

Eté 1986
Cinq mois plus tard, je luttais (avec ma famille !) contre un cancer pédiatrique sur la rotule droite.

Aujourd’hui : Malgré des séquelles (perte d’audition de 13%, articulation bloquée au niveau du genou, épilepsie contrôlée, hémianopsie homonyme gauche), je vis normalement !
Je vis en couple, suis maman, je bosse, je profite de vie ! Des projets ? Me mettre au vélo.. ou à la rando en club, me lancer dans le bénévolat.
Merci à ma maman, mon papa et ma sœur pour leur soutien, leur force et leur… patience !

Jérémy

Les Aguerris lancent un challenge photo auquel je participe avec plaisir afin de sensibiliser le grand public à l’après cancer pédiatrique.

1982
Je viens juste de fêter mes 3 ans. Cette photo a été faite à mon arrivée à l’institut Curie suite au diagnostic d’un néphroblastome au rein droit. Ensuite ce sera chimiothérapie, ablation du rein, puis en 1983 métastases pulmonaires…

2019
Pleine forme et pleine santé. Je suis marié et j’ai deux magnifiques filles. Je profite de chaque jour passé et profite de ma famille autant que je peux.
Je souhaite le meilleur à tous les Aguerris.

Juju

Les Aguerris lancent un challenge photo auquel je participe avec plaisir afin de sensibiliser le grand public à l’après-cancer pédiatrique.

La première photo 1991 : découverte de la maladie de Hodgkin 
La deuxième photo 1993 : rechute de la maladie et en route pour des traitements à gogo.

La troisième 2019 avec ma fille : ma plus belle victoire. Grâce à elle, je garde le sourire malgré de nombreux effets secondaires des traitements d’il y a 25 ans.

Karine

J’ai 10 ans. J’ai mal. Ma mère m’emmène à l’hôpital où on annonce que je vais avoir de la chimio et une opération dès le lendemain. Verdict : sarcome d’Ewing du tibia droit. Je ne pourrais plus jamais courir et vivre une enfance ou adolescence comme les autres. Bref, il faut rester fort. J’ai mes parents et mon frère et ma sœur .

Aujourd’hui, j’ai 34 ans. Maman de deux enfants qui font ma joie même si j’ai toujours des complexes dus aux cicatrices (presque trente opérations) et des séquelles du traitement.
Il faut rester fort. On n’a qu’une vie.

Laetitia

2005
Un soir de retour de chimio

2019
Mariée, deux enfants.
La vie n’est pas toujours rose mais il faut savoir profiter de l’instant.

Marc

1998
Je souffle ma 10ème bougie, champion du monde, certes ! Mais pour ma part, l’essentiel n’étais pas là,et je savais qu’il allait falloir se battre ! Détection d’un ostéosarcome à l’épaule droite, suivie d’une greffe du tibia en remplacement de mon omoplate. Viennent ensuite les interminables séances de chimiothérapie dont, tout comme vous, je me serais bien passé ! 

2018
Je souffle ma 30ème bougie, toujours champion du monde, hein !💪 Et aujourd’hui tout va très bien pour moi, je ne présente presque aucune séquelles et remercie tous ceux qui ont été là pour moi😍 Bisou les amis

Marie-Laurence

1966
Hospitalisée à 5 ans et demi pour un néphroblastome rein gauche à l’Institut Gustave Roussy en pédiatrie. Ablation du rein, radiothérapie. Suivie par la Doctoresse Odile Schweisguth…❤️❤️ ❤️ ❤️ 
Métastases pulmonaires 2 ans plus tard poumon droit. Opération rayons…. 

2019
J’ai 59 ans, 3 enfants, 2 petites filles géniales 🤩😘 J’ai mené une vie normale pendant des années jusqu’à la découverte 😒en 2015 d’un méningiome😱 dans la moelle épinière niveau t7 t8. Ablation de celle-ci à la Salpêtrière apparition de douleurs neuropathiques😭 dans la jambe droite au début très violentes😒, qui tendent à s’estomper (de plus en plus🙏
😋).
Je participe à ce challenge pour témoigner que l’espoir et la guérison existent et qu’aujourd’hui on soigne mieux et plus qu’en 1966.

Marion

2001
J’ai 17 ans et lutte contre une leucémie lymphoblastique depuis 5 mois… après deux mois passés en chambre stérile, j’ai perdu 15 kg, mes cheveux bien sûr.. mais je souris parce qu’au moment de cette photo, je suis de nouveau en famille à la maison… Un MERCI éternel à mes parents et mes frères, à mes ami-es qui, avec les médecins et soignants formidables m’ont sauvée !!!!!
J’en aurais encore pour deux ans de traitements (chimio, ponctions lombaires, myélogrammes, chambre stérile, effets secondaires en tout genre..).. et des années à m’en remettre avant d’affronter de nouveau le cancer, du sein cette fois…

2018
En vacances avec l’amour de ma vie au bord de l’océan ! Je suis psychologue et j’adore mon métier ! Je prépare ma ceinture noire en karaté, joue du violon, voyage, participe à la vie associative… La fatigue chronique, mes petits cheveux qui ne sont pas parvenus à repousser, un sein en moins.. mais une prothèse en plus 😜
Je savoure la vie à chaque instant!!! Derrière chaque épreuve se cachent des trésors…

Maxime

Bonjour à tous, je suis heureux de pouvoir partager avec vous ce témoignage.
J’ai aujourd’hui 30 ans.
J’ai été hospitalisé lorsque j’avais 7 ans pour une leucémie lymphoblastique aiguë au CHU mère enfant (au 5ème étage) à Nantes en mai 1996.
J’ai vécu plusieurs mois en chambre stérile.
Je me souviens également très bien des ponctions lombaires et des myélogrammes qui étaient à chaque fois une véritable épreuve.
Après des recherches de compatibilité de moelle osseuse dans mon entourage, un membre de ma famille ( une de mes sœurs)est compatible.
Je reçois alors ma greffe de moelle osseuse le 23 décembre 1996 : le plus beau des cadeaux de Noël qu’on puisse espérer. Malheureusement un an plus tard je suis victime d’une rupture d’anévrisme ischémique frontal (certainement du aux lourds traitements reçus pendant la leucémie 
d’après les médecins ).
Transféré à l’hôpital de Saint-Herblain dans cette même journée où j’ai subi une opération très lourde à la tête.
Depuis, quelques séquelles…
Il faut croquer la vie à pleines dents.

Mélanie R

1998
15 ans dans quelques jours. Centre de rééducation, amputation fémorale droite après 3 années de chirurgie suite à un ostéosarcome « à caractère bizarre ». Je partage ma chambre avec Maud, ma « grande sœur » pour quelques mois, même maladie, même chirurgien…pas la même fin pour elle, hommage en ce jour 😢.

2018
35 ans. Genève, 2 semaines en itinérance vélo avec mon fils, 400 km. Beau ciel bleu 😁.

Mélanie C

Très difficile mais sans aucun doute utile.
Ayant trouvé une aide précieuse à la lecture de témoignages, publications…, je décide à mon tour, et pour la première fois de ma vie, de participer à cette journée de sensibilisation, d’expression et d’espoir. 
Et surtout, j’imagine combien cela pourrait aider d’autres personnes, malades ou Aguerris.

1999
J’ai 15 ans, je suis au lycée, un ganglion sus claviculaire gauche palpable, puis un diagnostic : lymphome de Hodgkin. S’en suivent des traitements par chimiothérapie et radiothérapie. Puis une rechute en 2001 avec de nouveau chimio, radio et autogreffe de cellules souches. 
« Les plumes » tombent à deux reprises ce qui fut un grand chamboulement. Un isolement, des effets secondaires très marquants, mais une équipe médicale pleine d’affection. Un monde à part. Je les remercie.

2019
J’ai 34 ans. Malgré l’empreinte à jamais présente, physique et psychique, les questionnements, la fatigue et les craintes liées à l’après cancer, 
Je VIS, je CHANTE, je SOURIS bien souvent, je commence à voyager (j’ai pris l’avion pour la première fois l’année dernière 😎), je travaille, je cherche mon bien être, j’apprends, je grandis à mon rythme, je n’ai pas de grand projet mais de petites envies qui germent à court terme. J’aime, et je crois en cette flamme plus forte que tout.
Merci à ma famille, mes amis et très proche, au personnel médical pour qui j’ai toujours une pensée émue et timide, à Grégory Lemarchal d’avoir donné des ailes à mes émotions, à la chanson, à mes Choeurs de France et à Music’all.

Mop Gom’s

2010
Annonce d’un lymphome d’Hodgkin à l’âge de 16 ans, qui a la gentillesse de revenir me faire un petit coucou 1 an après la fin des premiers traitements.

2019
25 ans, ostéopathe qui adore son métier et qui vis pleinement : Voyages, loisirs, famille, amis, nature.
J’aime la vie et je compte bien en profiter jusqu’au bout 😎❤️
Tout ce qui nous tue pas nous rend plus fort 💪

Nadège

Aujourd’hui, à l’occasion de la journée internationale du cancer de l’enfant, je participe au challenge photo de l’association des Aguerris afin de sensibiliser le grand public à l’après-cancer pédiatrique.

1988
J’ai 6 ans et j’ai un cancer : leucémie aiguë myéloblastie promyélocytaire.

Aujourd’hui, à 37 ans malgré les séquelles liées aux traitements subis, je suis maman de 3 enfants et j’adore ma vie.
Je participe prochainement au suivi LEA qui vise à faire connaître et informer les anciens patients guéris des effets tardifs des traitement administrés dans les années 80 et 90 ainsi que les conséquences de greffe, allogreffe et auto greffe de la moelle osseuse. Les principaux porteurs de ce projet sont le professeur Auquier (Paris) et le professeur Michel (Marseille),  » mon docteur ».

Nathalie

1981
J’ai 10 ans… Après avoir cherché pourquoi je souffrais, on me découvrait un séminum ovarien (joli mot pour désigner un cancer…)

2019
J’ai toujours ce sourire qui me caractérise ! J’ai un mari que j’aime, un magnifique bébé-miracle de 24 ans dont je suis très fière et je suis assistante maternelle…
Je croque avec délice chaque seconde, Je vis tous les moments de bonheur à 200 % car j’adore la vie !!!

Romain

1987
16 ans IGR Villejuif ostéosarcome fémur droit….

2019
Le Mans employé de banque

Sabine

1978
Je viens de fêter mes 12 ans. Avec mes frangins, nous arrosons la fin de plus d’une année de traitements pour un cancer. J’ai laissé dans la bagarre quelques kilos et le poumon droit.

2019
Malgré 2 autres cancers dus aux traitements reçus dans l’enfance, j’ai une très belle vie remplie de musique, de cheval et de gens formidables. 
Je suis très engagée avec Les Aguerris, ce qui m’a amenée à témoigner pour l’émission FranceinfoJunior diffusée en cette Journée Mondiale du Cancer de l’Enfant.
Replay ici : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/france-info-junior/franceinfo-junior-comment-vivre-avec-un-cancer-quand-on-est-enfant_3170141.html

Sara

1992
Alors que mes parents se préparaient à fêter mes 1 an ( jour pour jour), le laboratoire entre en contact avec eux.
Direction Jeanne de Flandres à Lille où le verdict tombe : une leucémie.
Haute comme trois pommes, commence un périple pour moi comme pour mon entourage.
Sur le plan médical, c’est un traitement d’un pays étranger qui m’a sauvé.
Je ne me souviens pas/peu des mauvais passages que j’ai pu traverser, mais deux tiers des images sont marquées au plus profond de ma tête et mon cœur.

2019
Je suis suis là et je compte tenir encore de nombreuses années !
Pour mon plus grand bonheur et celui de mon entourage, la maladie m’a laissé tranquille à la suite de la rémission.
En revanche, j’ai des séquelles suite à la chimio et mon corps reste fragile.
(J’ai eu une tumeur bénigne aux cervicales, j’ai une maladie musculaire depuis quelques années… Et tous les petits virus qui peuvent traîner dans la vie de tous les jours sont pour moi !!!)
Sinon, j’ai 26 ans, en couple, je travaille à temps plein et je profite de la vie avec un caractère bien trempé !!!!!
Je reste convaincue que notre lourd passé nous endurcit au plus haut point et nous forge un sacré caractère.

Stéphanie

1993
Je venais de passer le bac… Inscrite en fac de psycho à Lille. Des poussées de fièvres depuis plusieurs mois m’avaient amené à faire une radio pulmonaire… puis biopsie… maladie de Hodgkin…

2019
Le cancer est venu se « réinviter » dans ma vie plusieurs fois en 2009, 2010,2014… il m’ a emporté mes seins, un rein… Mais je suis là!!
Je m’épanouis à travers la rando, j’apprécie chaque moment de vie comme un cadeau !!

Teresa

1997
Ho 16 anni e un tumore (linfoma di Hodgkin), ma non perdo (quasi) mai il sorriso, grazie ai miei genitori, i miei medici del Gustave Roussy (e non solo) e gli amici.

Oggi, nonostante le numerose conseguenze e 5 medicine al giorno, amo la mia vita e continuo a sorridere. 

1997
J’ai 16 ans, j’ai un cancer (lymphome de Hodgkin) mais (presque) toujours avec le sourire. Merci à mes parents, mes amis et mes médecins du IGR (Paris). 

Aujourd’hui, malgré les nombreuses séquelles et 5 médicaments par jour, j’aime ma vie et je garde le sourire.

Typhaine

2000
Âgée de 2 ans et diagnostiquée pour un lymphome non hodgkinien, traité comme une leucémie à l’hôpital Jeanne de Flandre

2019
Âgée de 21 ans, j’adore ma famille, mes ami(e)s et malgré mes cicatrices, j’aime ma vie ❤️

Valérie

Mai 1968, j’ai 14 mois, on découvre que j’ai un neuroblastome, cancer des nerfs dits « sympathiques » (!). 

Février 2019, j’ai 51 ans, je vis en couple, j’ai une fille de presque 18 ans, je travaille à temps plein et mène une vie « normale » avec quelques aménagements.

Vincenza

Fin mai 1995, voyage scolaire à Londres et c’est là que mon état de santé s’est dégradé.  Douleur en respirant, perte d’appétit, forte fièvre…
Le 22 juin 1995, rendez-vous à l’IGR pour des examens plus approfondis, fin de journée on m’annonce que je suis atteinte de la maladie de Hodgkin, que je vais avoir de la chimio, perdre mes cheveux, vomir… À cette époque là, les médecins n’avaient pas trop de tact. J’ai été suivi à l’IGR, les interventions chirurgicales à St Vincent de Paul à Paris et le plus souvent j’étais hospitalisée à l’hôpital de Senlis proche de chez mes parents. 

Janvier 2018 avec mes deux fils, Fabio et Louca qui me donnent l’envie de me battre car malgré ces 23 années passées, ma vie n’a pas été un long fleuve tranquille…
Mariée en 2002, divorcée en 2009.
2013, effet secondaire des traitements, découverte d’un cancer de la thyroïde et là je m’effondre je n’accepte pas. Il me faudra bien quatre ans pour remonter à la surface et profiter de la vie. 
Aujourd’hui, je positive à fond, j’avance et m’occupe de ma petite famille recomposée. J’ai un conjoint formidable. 
La vie vaut la peine d’être vécue !

Coucou à tous !
Je découvre votre asso via Adel Centre de Tours! Ces témoignages d’aujourd’hui sont tout simplement magiques! Je pourrais passer la journée à les lire! Tellement d’espoir pour nous parents de ces guerrières et guerriers si courageux… sortis du système médical mais qui espèront un avenir serein!
Merci encore et pleins de belles choses aux Aguerris !
Cindy maman d’Emma 10 ans

Mille mercis pour cette belle et généreuse initiative 🙏 sachez toutes et tous que par vos témoignages poignants et bienveillants vous donnez à nous les parents un splendide message d Espoir !! Dans ce monde comptable de statistiques vous avez redonné toute sa place à L HUMAIN 🙌🙌🙌
Françoise

Merci de vos témoignages !! Maman d’une petite fille dans le combat, ça fera 10 ans. Ces messages sont Espoir pour tous ces enfants et leurs proches ! MERCI 💪
Fanny

Action pour la Journée Internationale du Cancer de l’Enfant 2019

Le 15 février prochain, à l’occasion de la Journée Internationale du Cancer de l’Enfant (International Childhood Cancer Day), l’association Les Aguerrislance un grand 📷CHALLENGE PHOTO📷 sur les réseaux sociaux afin de sensibiliser le grand public à l’après-cancer pédiatrique.

Il s’agira, le jour J, de poster une publication avec 2 photos : la première de l’époque de la maladie, la seconde actuelle, accompagnées de ce type de légende :
1- (année) J’ai (âge), j’ai un cancer (précisions facultatives)
2- Aujourd’hui : Malgré (séquelles/problèmes éventuels…), je suis/je fais/j’adore …….. et j’aime ma vie.

La publication doit comporter les mentions
#LesAguerrisChallenge
#CancerPediatrique
 #ICCD

Nous espérons une participation massive !
Il vous reste 10 jours pour fouiller vos tiroirs !

Événement : le congrès PanCare à Paris

 

PanCare est un réseau européen de professionnels, anciens patients et de leurs familles qui vise à réduire la fréquence, la gravité et l’impact des effets secondaires à long terme des traitements des cancers de l’enfant et de l’adolescent.
Un congrès a lieu tous les six mois environ dans une grande ville d’Europe.

Du 24 au 26 octobre prochain,
il aura lieu à l’Institut Curie à Paris
(12 rue Lhomond, 75005 Paris)

Des membres du Conseil d’Administration cropped-lesaguerris-5002.jpg y seront présents. Lire la suite

Pique-Nique à Paris

Pique-nique annuel des Aguerris à Paris.
Rendez-vous à 12:30 à l’entrée du Jardin du Luxembourg la plus proche de la sortie du RER B (arrêt Luxembourg-Sénat)
Chacun apporte quelque chose à partager (plat salé/sucré ou boisson).
Et, septembre en OR oblige, soyons OR du commun en portant quelque chose de doré.
Venez nombreux !