Notre santé

Vous avez été suivi pour un cancer pédiatrique et vous êtes aujourd’hui un adulte guéri.

De récentes études ont montré qu’il y a des effets à long, voire très long terme de certaines chimiothérapies ou radiothérapies. En fonction du type de  cancer, des traitements reçus, de l’âge auquel on a été malade, certains anciens patients ont plus de risques de développer une fois adulte de nouveaux problèmes de santé.

Ce n’est pas forcément une fatalité.
Mais pour pouvoir avoir prise sur certains évènements médicaux, le mieux est de pouvoir anticiper : connaître son histoire médicale, c’est pouvoir avoir un meilleur suivi médical tout au long de la vie et être en situation d’être acteur de sa santé.
Il n’est pas toujours simple d’accéder à des informations médicales anciennes qui ont été transmises à vos parents dans l’enfance. Après 15, 20 ans, ces informations ne sont plus forcément disponibles au sein des familles.
→ Recontacter son histoire médicale

Chaque patient a une histoire différente et consulter un spécialiste pour pouvoir décrypter votre dossier médical avec vous permet de mieux définir si vous êtes soumis à un risque potentiel.
L’objectif est de bénéficier d’un suivi personnalisé autour de risques qui ont été précisément identifiés en fonction du traitement reçu et du cancer traité.
Consultations de suivi à long terme

Une bonne hygiène de vie et quelques points de vigilance bien identifiés permettent d’éviter ou de limiter certaines des conséquences à long terme des traitements.