LE POST ALD

Quand on est guéri depuis longtemps et que l’on n’a plus de traitements, on n’a plus de prise en charge à 100% de l’Assurance Maladie.

Cependant nous avons besoin d’un suivi clinique et biologique ou radiologique régulier du fait des traitements reçus.
Ces actes médicaux et examens peuvent être pris en charge à 100% (exonération du ticket modérateur) dans le cadre du dispositif particulier : « suivi post-ALD ».

Les consultations de suivi à long terme et les examens qui y sont liés entrent dans ce dispositif.

Dans le cadre du suivi post ALD, les produits de santé à visée diagnostique ainsi que les produits nécessités pour la réalisation d’actes ou d’examens de suivi (produits de contraste pour scanner ou IRM, médicament antiallergiques nécessaire à ces examens, etc…) peuvent donner lieu à prise en charge à 100 %.
En revanche, les médicaments autres et les frais de transport ne le sont pas.

Comment bénéficier du suivi post ALD ?

Le médecin traitant doit adresser au médecin conseil de la caisse d’assurance maladie une demande d’entrée dans le dispositif de suivi « post-ALD » sur une ordonnance simple, en précisant le diagnostic de la maladie antérieure pour laquelle nous étions pris(e) en charge à 100%, en l’occurrence, cancer de l’enfant ou de l’adolescent.

Dans le cadre de ce dispositif, les prescriptions médicales sont établies sur ordonnance simple et doivent obligatoirement comporter la mention « suivi post-ALD ». Le médecin n’a pas besoin d’utiliser l’ordonnance bizone.

%d blogueurs aiment cette page :