L’histoire d’Anaïs

Anaïs aguerris

Bonjour, je m’appelle Anaïs, j’ai 23 ans. J’ai eu un cancer pédiatrique à l’âge de 7 ans. J’ai lu les différents témoignages et je me suis dit que je pourrais vous raconter mon histoire.

Mon cauchemar a commencé un soir, en rentrant de la danse moderne. J’ai pris un bain Ma mère était avec moi pour m’aider. J’ai remarqué une boule sur un orteil au pied gauche. Mes parents pensaient que ça n’était qu’une mauvaise chute à la danse, mais plus le temps passait, plus j’avais du mal à mettre mes chaussures, même à simplement marcher. Lire la suite

L’histoire de Bernard

Ete 67

Vers la fin de l’été 1967, âgé de 14 ans 1/2, je découvris au toucher une grosseur dans ma joue gauche qui ressemblait à une sorte de kyste roulant sous mes doigts. En ayant parlé à mes parents, ceux-ci prirent rendez vous rapidement chez un ORL de Choisy le Roi où j’habitais alors. Celui-ci, après un long examen, nous indiqua qu’il allait en parler à l’un de ses professeur pour avis mais qu’il faudrait faire des examens complémentaires. Pour cela  je fus hospitalisé en Octobre 1967, à quelques jours de mes 15 ans, à l’Hôpital de Montreuil. Ma grosseur fut enlevée et envoyée pour analyses en laboratoire. Lire la suite

L’histoire de Sonia

horse-silhouette-1462816645SwG
Je me prénomme Sonia, j’ai 45 ans et je supporte mon rhabdomyosarcome du cavum et ses petits copains, tumeurs, méningiome et compagnie depuis 41 ans.

Ce qui fait que je suis encore là aujourd’hui, c’est ce que je suis. Moi, mes envies et mes boulettes.

Lire la suite

L’Afterwork des Aguerris, une expérience qui rassemble

alcohol-bar-party-cocktail

Au début du mois de mai dernier, à la recherche de pairs, de personnes ayant vécu des expériences proches des miennes, je me mets en quête d’une association d’adultes ayant eu un cancer dans leur enfance. C’est alors qu’on me parle des Aguerris, je suis curieuse bien sûr, et après avoir parcouru leur site je me lance dans un mail de prise de contact. Kai Yan me répond en l’espace de quelques jours à peine et m’accueille chaleureusement, je suis tout de suite agréablement touchée par ce retour si rapide et cette gentillesse immédiate. Nous échangeons sur nos parcours, l’importance de se reconnaître entre jeunes adultes ayant vécu des expériences douloureuses. Lire la suite

Et après ?

et après

Lorsque la maladie vous tombe dessus, enfant ou bien adulte, la même question revient celle du « Pourquoi ? »

Pourquoi moi et pas les autres ?

Et cette même question reste une fois guéri. Pourquoi j’ai survécu et pas les autres ? Lire la suite